La rivière a depuis l’antiquité favorisait le développement des villages de cette partie du Somontano, où les colonies d’êtres humains se sont succédées depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. Ibères, romains, musulmans, seigneurs et vassaux...

Castillazuelo est l’un des villages du Parc Cultural de la Rivière Vero qui comme peu d’autres, invite à voyager dans le temps, dans la nature et dans ses potagers, nous montrant l’immense valeur de l’eau et l’ingéniosité des hommes pour en tirer partie. Le village offre aujourd’hui de nouveaux services touristiques et des équipements culturels modernes, l’agriculture et l’élevage y prospère et l’activité industrielle y est vigoureuse.

Le premier village grandit à l’abri de la forteresse médiévale qui donnes son nom au village et qui domine la vallée depuis les hauteurs rocheuses connues sous le nom de « Lugar Alto » (lieu haut), un point stratégique de premier ordre. Il dut y avoir à cet endroit une tour de guet islamique, qui une fois le lieu conquit par les aragonais fut fortifiée. On réutilisa quelques unes des dépendances islamiques et on dressa un petit temple roman. Au coeur de la roche sablonneuse, on creusa des tunnels, des passages, des réservoirs pour le grain. De son passé historique il reste à peine les ruines de la battisse qui une fois transformée, avait servie de résidence aux seigneurs de Castillazuelo jusqu’à l’époque moderne.

Mais le village actuel sur la terrasse fluviale du Vero, fut érigé au XVIe siècle. En 1531 les seigneurs de Castillazuelo firent construire 26 habitations pour y accueillir de nouveaux habitants, au pied du château, de l’autre côté de la rivière, à un endroit qu’ils appelèrent Santa María de La Puente ou Castillazuelo el Bajo.

Sa structure urbanistique est différente de celle des autres villages du Somontano: les rues s’articulent en forme de croix, à partir de la Place Centrale où se trouve l’église paroissiale de San Salvador (XVIIIe siècle). Elle possède une seule nef, couverte par une voûte à arêtes, dont les arcs sont décorés simplement en plâtre selon la tradition mudéjar.

L’ancien quartier sur le flanc de la colline (Ro Bario) et le nouveau village qui s’agrandit de manière régulière et bien planifiée communiquaient entre eux grâce à un svelte pont à un seul arc.

Ce pont conduit au Centre d’Interpretation de la Rivière Vero, où l’on nous explique les différents usages historiques de la rivière et les principaux habitats que l’on peut y trouver.

Le Centre d’Interprétation de la Rivière Vero est le point de départ et d’information de 3 sentiers qui possèdent un balisage directionnel et interprétatif et qui parcourent les endroits les plus attractifs de la municipalité, entre les collines et la rive. La meilleure période pour les parcourir sont les mois de printemps et d’automne.

Castillazuelo célèbre ses fêtes autour du 6 Août, la fête de San Salvador. Le 1er mai venus en pèlerinage au monastère de El Pueyo.

 

  • Castillazuelo 2
  • Castillazuelo 3
  • Castillazuelo 4
  • Castillazuelo