Entre la Sierra et les rives, à l’extrémité Est du Somontano, Estadilla est idéalement situé. 

Son nom, qui dérive du latin Stata (arrêt), fait référence à ses lointaines origines romaines. Pendant les premiers siècles de notre ère, un village se développa près d’une des nombreuses routes secondaires qui reliaient la vallée de l’Ebre et les Pyrénées. 

C’est aujourd’hui un carrefour reliant une multitude de destination, mais c’est aussi un endroit parfait pour profiter d’une nature aimable et à la fois sauvage, et pour découvrir une culture ancestrale, toujours vivante et palpable en écoutant les habitants parler dans une langue propre: le Dialecte Ribargorçan

Dans le paysage d’Estadilla abondent les beaux contrastes que l’on découvre en parcourrant les environs: à l’ouest les rives du Cinca et les plaines fertiles parsemées de fruits, d’amandiers, d’oliviers, de champs de céréales et de vignes; au nord, les riches potagers irrigués par la source de la fontaine; à l’est, les abruptes formations montagnardes de la Carrodilla, où les gouffres et les grottes, mettent en évidence le phénomène karstique. 

La présence de roches calcaires dans la Sierra de la Carrodilla a favorisé le processus d’érosion , l’eau en se filtrant au travers de la roche, a modelé la Sierra, aussi bien en surface  (Canyon de Chardiz, la Chunquera, Santacum et de las Covas) qu’à l’intérieur, créant un réseau souterrain de gouffres (les Gralleras), de grottes (grottes de l’Aigua, la Bruja, Alonsé, La Val, de la Sierra de Periz) et de résurgences par lesquelles l’eau réapparaît à la surface (Mentirosa).

Le pic Buñero se dresse à 1108 m. d’altitude, avec ses versants peuplés de chênes verts et rouvres, c’est une éminence magnifique de laquelle on se régale la vue en contemplant les vallées du Cinca et de l’Ésera, les sommets pyrénéens de la Ribagorza et du Sobrarbe, la sierra de Guara et le Somontano.

Les petits chênes, les chênes rouvres, la sabine et une grande variété de plantes aromatiques et rupicoles habillent ses versants sur lesquels abonde aussi la précieuse truffe. 

Sillonnant le ciel, on peut observer  les hirondelles des rochers, les vautours percnoptères, les vautours fauves et même les gypaètes barbus et dans le Canyon de Chardiz on peut contempler un exceptionnel spectacle de papillons.

Estadilla trouve son origine dans la Statella médiévale, une forteresse défensive et  stratégique pour le contrôle de la rive gauche de la rivière Cinca. À la fin du XIe siècle, la ville fut conquise par les troupes aragonaises et depuis lors et jusqu’au XIIIe siècle elle appartiendra au domaine royal. Cependant, à partir de 1260 son histoire sera lier à la puissante Baronnie de Castro, lignée apparentée à la noblesse catalane et à la royauté aragonaise. 

Sa zone urbaine a augmenté retira dans l'ombre de l'ancien château, dont il ne reste que des ruines. La Plaza Mayor, maisons à arcades de la mairie, un bâtiment de style Renaissance qui répond à la maquette du château aragonais du XVIe siècle, comme d'autres maisons nobles de la Villa (Casa Marro, Casa Sangenis, Casa du Baron ...)

 

  • Estadilla. Introduccion 2
  • Estadilla. Introduccion 3
  • Estadilla. Introduccion 4
  • Estadilla. Introduccion 5
  • Estadilla. Introduccion 6
  • Estadilla. Introduccion 7
  • Estadilla. Introduccion