Les habitants d’Asque et de Colungo (villages qui appartiennent à cette municipalité) communiquaient traditionnellement par le Pont du Diable, construit à un endroit spectaculaire dans le canyon de Fornocal. 

Colungo est un endroit parfait pour faire des excursions, pour s’approcher des ponts du Canyon de las Palomeras et de las Gargantas et pour contempler les Abymes qui s’ouvrent entre les conglomérats du Fornocal.

Une promenade dans le village, nous fait découvrir d’anciennes maisons de maîtres des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, comme Casa Notario, Casa Broto et Casa Avellanas.

L'Eglise paroissiale, consacrée à Nuestra Señora del Pilar, de style gothique tardif, fut édifiée au XVIe siècle. Les nombreuses marques de tailleurs de pierre sur l'extérieur témoignent de l'équipe qui travailla à sa construction sous la direction du grand maître Joan Torón.

Comme à beaucoup d’autres endroits du Somontano, on utilisait, traditionnellement, le vin aigre dans la distillation de l’eau de vie; aujourd’hui, on y élabore des liqueurs de café, de thé, de fruits rouges, de marc et surtout, d’anis qui ont rendu Colungo célèbre.

À l’endroit appelé la Demba de Nadal, aux alentours du village, on conserve une “oliveraie” millénaire, qui selon les habitants, fut planté par les “maures”. Tous les ans son propriétaire obtient une récolte excellente.

Le Centre d’Interprétation de l’Art Rupestre est le lieu d’information et le point de départ d’un passionnant voyage dans la préhistoire du Haut Aragon au travers des peintures rupestres du Parc Culturel de la Rivière Vero.

 

  • Colungo 2
  • Colungo 3
  • Colungo 4
  • Colungo 5
  • Colungo 6
  • Colungo 7
  • Colungo