Pedruel est l’un des 7 villages qui composent la vallée de Rodellar, une zone de la Sierra de Guara qui est aujourd’hui à peine habité, à cause de l’exode massive de la seconde moitié du XXe siècle.

À ses pieds se trouve encore son église paroissiale dédiée à El Salvador, construite au XVIe siècle en haut du village.

En plus de ses maisons aux murs en pierre et leurs belles cheminées cylindriques, on y trouve encore les usages et les tournures de langues propres à ce recoin du Haut Aragon et que l’on peut retrouver grâce à la toponymie.

Dans l’Alcanadre on ne trouve pas de nappes d’eau dormante mais des badinas ou gorgas, si elles sont profondes et il y a des basetas au lieu d’étangs. Les cimes les plus basses des sierras s’appellent puntales et il n’existe pas de monticules  mais  tozales. On y appelle palomeras les lieux les plus difficiles d’accès où nichent les pigeons et pacos, les ombries. Les versants en pente s’appellent costeras et les plaines élevées coronas. Le nom même du village, Pedruel, dérivé du latin Petra, fait référence à la nature pierreuse de l’endroit où il se trouve et on raconte que quand Dieu finit de construire le monde , il jeta les pierres qui lui restaient à Huesca.

 

  • Pedruel. Introduccion 2
  • Pedruel. Introduccion 3
  • Pedruel. Introduccion 4
  • Pedruel. Introduccion 5
  • Pedruel. Introduccion 6
  • Pedruel. Introduccion