La tour centrale de la partie haute de la muraille; construite au XVIe siècle, fut agrandit au XVIIIe siècle et aménagée comme esconjuradero.


Ce sont de simples constructions en pierre très habituelles sur ces terres, où les gens avaient très peur des tempêtes. Elles se trouvent habituellement en haut de collines ou de monts, presque toujours près d’une église ou d’un ermitage, et elles possèdent des ouvertures orientées vers les quatre points cardinaux, leur unique fonction était en effet d’éloigner les tempêtes lorsqu’elles s’approchaient.


On pensait qu’elles étaient provoquées par les sorcières; Il existe des témoignages de personnes qui les ont vus volées sur de gros nuages, en les dirigeants. On raconte que dans chaque grêlon il y a un cheveu de sorcière. Sur des documents de l’Inquisition, la sorcière Dominica la boiteuse avait confessé avoir conjurée une grande tempête de grêle, par des chants et des danses, en urinant sur le sol, en ramassant de la boue et en la jetant au ciel.


Au début du XVIIIe siècle la Collégiale avait des “esconjuradores” personnes qui bénissaient les villages chaque jour et conjurer les nuages et les tempêtes, en sonnant les cloches et en invoquant Santa Bárbara.

 

  • Alquezar. Esconjuradero 2
  • Alquezar. Esconjuradero 3
  • Alquezar. Esconjuradero 4
  • Alquezar. Esconjuradero 5
  • Alquezar. Esconjuradero 6
  • Alquezar. Esconjuradero 7
  • Alquezar. Esconjuradero

 

BUF template in development mode. Please use Production for better load times. Close