Dans toute la Région on trouve des fontaines, ce qui en fait un des éléments de notre patrimoine qui donne un caractère propre et de la personnalité au Somontano. 

Elles répondent à un modèle qui naquit au long du XVIe siècle, à une époque où la mise en pratique de nouvelles techniques, la grande qualification des maîtres d’oeuvres et la prospérité économique, permirent de fournir le précieux liquide aux villageois.

Ce modèle simple, qui continua d’être utilisé jusqu’au début du XIXe siecle, se compose d’un corps carré couronné d’une simple moulure, sur laquelle un arc héberge le bassin où vient s’écouler l’eau des tuyaux. 
Cette fontaine est connue sous le nom de Labanera. Elle est remarquable par ses grandes dimensions, l’excellente qualité de la découpe des pierres de taille et pour son escalier en pierre, qui donne un air monumental à l’ensemble.

Les lavoirs se trouvent près de la fontaine. À la différence de la majeur partie des lavoirs du Somontano, qui sont rectangulaires, ceux-ci présentent la particularité d’être creusés dans la roche sablonneuse. L’eau qui provient de la fontaine s’écoulent dans différents bassins pensées pour les différentes étapes du lavage, de telle manière que le premier est utilisé pour le “rinçage”. Les pierres à laver se trouvent à un niveau différent, ce qui permet d’effectuer cette opération assis ou agenouillé.

Ils sont connus sous le nom de lavoirs maures, parce que dans le subconscient de nos aïeuls ce qui appartenait à un passé lointain appartenait au 'temps des maures'
Les lieux associés à l’eau, comme ces fontaines ou ces lavoirs étaient habités par de très belles femmes, appelées ici maures ou blanchisseuses.

Elles brossaient leur longue chevelure dorée avec de l’huile de genévrier au clair de la lune, laissant apercevoir leur torse nu et leurs pieds dansant à la levée du jour. 
Elles sont très craintives, il est donc très difficile de les apercevoir. Normalement, on ne peut voir que leur linge blanc étendue sous les arbustes ou entre les arbres. Mais si une personne au coeur pur a la chance de s’emparer d’un de leurs habits, elle sera chanceuse pour toujours et aura un futur merveilleux. On raconte aussi que ces habits ont le pouvoir de défaire les sortilèges des sorcières...

Ces esprits imaginaires liés à la nature et à l’eau remontent à des époques lointaines et aux mythes grecs, comme ceux des naïades, des nymphes des sources et des fontaines.

L’eau nous est si facilement accessible aujourd’hui que nous en oublions son importance et son histoire. Il faut savoir que jusqu’à peu, les fontaines étaient l’un des éléments les plus dynamique des villages et de leurs alentours, ils étaient des lieux frais, de réunion et de bavardage. 

 

  • Azlor. Fuente Labanera 2
  • Azlor. Fuente Labanera 3
  • Azlor. Fuente Labanera 4
  • Azlor. Fuente Labanera